Je suis juste différente...

Mis à jour : 28 juin 2019






Je suis différente, parce j’ai ressenti et c’est parce que je suis vivante que

j’ai transformé cette différence en force.


A l’école, sur 25 élèves, nous étions 3 Suisses et aussi étrange que celà puisse paraître, on me traitait de sale Suisse. Pourtant il n’y a rien de plus Suisse que moi, née à Bienne, d’un papa Suisse-allemand de la région de Tavannes et d’une maman francophone de La Chaux-de-Fonds, nous parlions le français à la maison.


Bref, en fait je suis profondément née dans le Röstis.


Et bien que mon ouïe était déjà bien entraînée au Suisse-allemand par quelques rituels comme: « allez au lit » on nous disait “ins Bett”, ce n’était pas assez parfait, ni suffisant pour se débrouiller et donc différent! Bienne se disait une ville billingue, ou la minorité était le français et lorsque l’école obligatoire se terminait, il fallait se lancer en bon-allemand dans la jungle du Rösti. C’est une expérience qui renforce c’est certain pour autant que l’opportunité de le pratiquer se présente si non, c’est perdu!


Se faire accepter lorsque l’on est différente n’est pas si évident et pourtant, j’ai eu ma chance....


En 1996, alors que je m’occupais du marché des ventes Suisse et Autrichien, en tant qu’assistante administrative, la direction de l’entreprise qui m’employait depuis 2 ans décide de fermer ses portes, ce qui m’a amené à ma première expérience au chômage.


Confiante, je me suis accrochée et j’ai continué mes recherches. Et j’avoue qu’après 3 mois, j’avais «déjà» tout entendu: trop jeune, pas assez qualifiée, pas assez d’expérience, trop confiante, trop spécialisée et surtout, bien que j’étais volontaire à me jeter sur le grill, pas parfaite billingue!


De caractère optimiste et positive, j’ai instinctivement appliqué la théorie du verre à moitié plein! Pourquoi est-ce que l’on regarde ce que je n’ai pas ou ce que j’ai en trop? Ne voyez-vous pas, tout simplement, ce que je suis?

C'était déjà beaucoup d’énergie pour trouver du travail, qu’il faillait que je me fasse encore entendre! Puis, j’ai changé de position et j’ai senti qu’il fallait que je m’ouvre au monde au lieu de rester dans mon quartier. Lorsque j’ai compris qu’à 22 ans, je n’avais plus ma place à cet endroit précis, là où je me trouvais, alors, j’ai eu besoin d’ouvrir mon champ des possibles et j’ai postulé à l'étranger pour y travailler et y apprendre l’anglais.


Facile? Non! Mais quitter ce que je ne voulais plus, pour que ça change oui!

3 mois plus tard je quittais la Suisse pour l’Afrique du Sud en 1998. C’est la plus incroyable expérience de ma vie et j’ai rencontré des gens extraordinaires et si différents!


Aujourd’hui je peux dire qu’il est nécessaire d’être différent, ne serait-ce que pour le résultat d’un dialogue intéressant et enrichissant! La PNL m’a permise de comprendre certains mécanismes de l’humain et de mettre des mots sur mes ressentis. Le plus fort encore, c’est un outil qui permet de reproduire cette possibilité et d‘ôter les barrières pour enfin devenir soi!



C’est vrai, la société actuelle tend à dire de rentrer dans un moule et de correspondre tous à l’identique, «attention à ne pas trop bouger, ni à trop parler » et pourtant, ce sont ceux qui parlent et qui se démarquent que l’on voit, que l’on entend et peut-être, que la société admire!
C’est un vrai paradoxe.


Ne pensez-vous pas que nos enfants d’aujourd’hui « si vifs d’esprits et si souvent en mouvements » tendent à nous dire quelque chose?


Pour plus de renseignements et partager vos commentaires: info@alencre.com

ou en live chat sur www.alencre.com

#alencre #PNL #happiness

Tous droit reservé @alencre.com


22 vues
Contact

Atelier A l'encre

Rte Principale  23

3215 Champagny (FR)

 

​​Tel: +41 (0) 79 728 42 57

 

​info@alencre.com

www.alencre.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon

© 2018 Created by Atelier à l'encre

Nom *

Prénom*

Email *

Sujet

Message